Aude dite Orium

Covid et moi

Dimanche premier novembre Il pleut. Les carreaux de mes fenêtres sont sales sur les toits des immeubles dégueulasses. Camaïeu de gris et de marron. Je suis presque guérie. Je le sens, je vais mieux. C’est ce que je me suis dit ces trois derniers matins. Je l’ai regretté une heure plus tard. Je ne savais pas qu’on pouvait se fatiguer aussi rapidement. Hier, j’ai fait… Lire la suite »Covid et moi

Confinement

LE RETOUR Il revient, et on n’est pas content Je me sens glisser. Je me sens aspirée vers le néant. Lentement, imperceptiblement, je me sens glisser sans en être certaine, pas assez pour réagir. Et puis réagir à quoi ? A une sensation ? Pour faire quoi ? M’agiter ? Accélérer mon engloutissement. J’ai chopé le Covid. Ça fait quoi ? Ça fait comme une… Lire la suite »Confinement

Panne de Sens

Je suis en panne de sens. Sur la route, au volant de ma deuch cabossée au moteur pimpé, depuis un millier de km, j’ai comme des moments de doutes. Je ne sais plus comment c’est arrivé. J’étais au volant, je faisais gaffe aux virages, à la chaussée glissante, dans les moments calmes, je matais le paysage et puis d’un coup, « Saperlotte ! Où suis-je ? » Je ne… Lire la suite »Panne de Sens

Un truc qui me chiffonne

Il y a quelques jours, sur facebook, en réaction au #14septembre, j’ai écrit, je cite : « Hé ! Les hommes ! Vous n’en avez pas marre d’être décrit comme des bêtes aux pulsions insurmontables ! Finalement, ne serait-ce pas à vous, les hommes d’agir et de manifester pour que la société entière cesse de vous voir comme des bestiaux en rut, incapable de maîtrise de soi… Lire la suite »Un truc qui me chiffonne

Adieu Malow

Il parait que ça ne se fait pas, enfin, j’ai toujours eu l’impression qu’il fallait cacher sa peine, à la perte d’un animal. Il est autorisé de pleurer 5 minutes, mais après, c’est bon, on va pas faire chier tout le monde avec notre sensiblerie. Parce qu’avoir de la peine parce que notre animal de compagnie est mort, c’est de la sensiblerie. Et la sensiblerie,… Lire la suite »Adieu Malow

Charlotte

Trop longtemps que je ne t’ai pas donné de nouvelles. Je suis bloquée. J’arrive pas à me raconter, j’ai pas d’imagination. J’ai perdu le bagou que t’aimes bien, celui qui te fait sourire et qui t’excite. Celui qui te fait me poser mille questions, réclamant toujours plus de détails que je suis obligée d’inventer pour étancher ta soif. Tes mails me réclamant mes exploits me font culpabiliser. C’est pas que je ne baise pas, non… Lire la suite »Charlotte

J moins 5

Je m’ennuie, le dé-confinement c’est demain, dans une éternité Je tourne en rond dans mon appart depuis trop longtemps On se marche dessus, Je regarde par la fenêtre. Mon vélo me dit qu’il ne peut rien pour moi Je veux voir le ciel, il n’y a que le plafond Je retombe sur mes pieds Je m’en fou, je prends de la hauteur Je joue à… Lire la suite »J moins 5

Corps et confinement

Ma gueule, mon bide et mon cul vous emmerdent, vous mes complexes. Depuis le début du confinement, tout en m’insurgeant contre les injonctions, articles putassiers et vils des journaux féminins ou autres influenceuses de la toile, de la part de connards inconscients et satisfaits de leur humour de connards, je m’inquiète de mon apparence. Faut dire, que j’en tiens une large couche. Non seulement, je… Lire la suite »Corps et confinement

Confinement jour 41, je crois…

Lundi 20 avril. Ca va. Franchement, ça va. Mes nuits et mes jours se confondent en un long temps irréel. Je passe par un peu tous les signes du zodiaque, mais vite fait, sans profondeur. C’est peut-être l’antidépresseur qui fait effet, ou comme le suggère une amie, une sorte de dissociation. Ou juste c’est moi qui suis comme ça. J’ai beaucoup lutté en début de… Lire la suite »Confinement jour 41, je crois…